Aigle de Bonnelli, lapin de Garenne et les Gorges


Opération en faveur de l’Aigle de Bonelli et du lapin de garenne : un partenariat sur le long terme avec les chasseurs, l’ONF et la LPO.
 image/autres/syndicat_gestion.png

Le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche (SGGA) a initié depuis2000, dans le cadre du Document Unique de Gestion (DOCUG) du site N2000 « Sud Ardèche et Dent de Rez »une action« Aigle Bonelli et petite faune sauvage ».  Elle s’inscrit dans le Plan National d’Actions Aigle de Bonelli avec pour objectif la recolonisation des milieux ouverts par le lapin de garenne en conciliant la conservation de l’Aigle de Bonelli et le maintien de la chasse au petit gibier.16 sites  aménagés en faveur du Lapin de Garenne ont ainsi été réalisées en partenariat avec les Associations communales de chasse agréées de l’Ardèche, les sociétés de chasse du Gard, l’Office National des Forêts (ONF)et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) Rhône-Alpes.
Des garennes artificielles clôturées, garennes satellites, cultures à gibier et zones gyrobroyées ont été installées sur les communes d’Aiguèze et le Garn (Gard) ainsi que Saint-Martin d’Ardèche, Saint-Marcel-d’Ardèche, Bidon, Saint-Remèze et Gras (Ardèche).Chacun de ces aménagements a bénéficié de lâchers de lapins sauvages capturés en milieu naturel.
En 2014, le diagnostic des sites aménagés réalisé par le SGGA devrait permettre de renforcer la mise en place de mesures de gestion concertées et pérennes pour la restauration des populations de lapin, espèce proie de l’Aigle de Bonelli.
Compte tenu des premiers résultats de ce diagnostic, le SGGA a sollicité les services de l’association d’insertion ECATE (Etudes, Conseils, Aides par le Travail dans l’Environnement), pour réaliser différents travaux de restauration ou de désinstallation des sites aménagés en accord avec les associations de chasse, les sociétés de chasse et les propriétaires concernés.
C’est le cas des garennes situées à Champ Long (Bidon) et à proximité de la Combe Reynaud (Aiguèze)qui ont fait l’objet d’un entretien important de la végétation, favorisant le maintien d’une petite population de lapins de garenne, contrairement à celles situées au Touroulet (Saint-Remèze) et au lieu-dit de la grange de Meisselle (Aiguèze) qui ont été désinstallées.
Le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche tient à remercier toute l’équipe de l’Association ECATE pour l’excellent travail réalisé.

De nouvelles actions en faveur de l’Aigle de Bonelli et de ses espèces proies devraient être  proposées dans les prochaines années en partenariat avec les Fédérations de Chasse de l’Ardèche et du Gard, les chasseurs et les propriétaires concernés