Histoire de ceps




 
L'arrachage récent des ceps de vigne au niveau du carrefour de la route de Barjac suscite des discussions et cela est bien normal.
Cette décision a été prise lors de la réunion du conseil municipal du 15 décembre dernier. elle fait suite a un débat du conseil et un entretien antérieur avec les responsables de l'unité territoriale.

Hier, le choix de mettre en place ces quelques pieds de vigne permettait de valoriser ce rond-point et de mettre en avant la vocation viticole de notre village comme la qualité de nos vins.

Aujourd'hui, ces pieds de vigne gênaient la visibilité et rendaient le carrefour accidentogène. Ils étaient souvent les oubliés des traitements phytosanitaires et perdaient leurs feuilles dès le milieu de saison, leurs raisins séchaient. Avec la récente attaque de blackrot dont ont été victimes de nombreux exploitants (et autres maladies de la vigne plus récurrentes) ils étaient vecteurs de maladie.
Leur aspect en période estivale et en début d'automne véhiculait une mauvaise image de nos viticulteurs.

Leur remplacement par un espace végétal plus bas permettra de conserver à ce carrefour l'image que nous souhaitons donner de notre village et de ses viticulteurs tout en améliorant la sécurité routière.

Que nous arrivions de Pont ou de Laval, les espaces de vignobles bien entretenus ne manquent pas. Ces espaces sont la carte affichant le sérieux de nos viticulteurs et laissent supposer la qualité des vins produits sur notre terroir.

Le prochain débat portera sur les essences à mettre en place ... il semble que lavande ne soit pas la meilleure idée.