Rassemblement-Hommage

Plus de 1 000 personnes se sont rassemblées place Mallet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Un rassemblement en hommage aux victimes des attentats s'est déroulé ce mercredi 18 novembre, à 17h30, place Mallet à Bagnols-sur-Cèze. L'ensemble des habitants et des élus du Gard rhodanien étaient invités à participer à ce rassemblement. Alain Chenivesse était présent pour représenter notre commune comme l'ensemble des maires du Gard Rhodanien.
Retrouvez ci-dessous le message du Président de l'agglomération prononcé à l'occasion du rassemblement place Mallet ce mercredi 18 novembre:

Stéphane, Maxime, Quentin, Mohamed, Thomas, Guillaume, Halima, Chloé, Emmanuel, Mocathéo, Elodie, Cipprian, Nicolas, Baptiste, Anne, Pricilia, Marie-Aimée, Asta, Manuel, Elsa, Alban, Vincent, Romain, Elif, Fabrice, Hadda, Mathieu, Germain, Grégory, Christophe, Suzon, Mayeul, Djamila, Stella, Luis…
Seulement quelques prénoms des 129 morts à qui nous rendons hommage.
Ce sont des parents, des enfants, des sœurs, des frères, des nièces, des neveux, ou des amis. Et parmi eux, beaucoup de jeunes.
Aux blessés, dont certains luttent encore contre la mort, nous leur disons tout notre soutien.
Aux familles, nous leur témoignons notre compassion et notre solidarité.
Aux forces de secours et de sécurité, en action permanente jusqu’à ce matin encore, nous leur disons notre admiration et notre fierté.

Ce moment que nous partageons ce soir est une marque de respect.
Une marque de respect pour toutes les victimes.
Une marque de respect pour toutes les familles.
Une marque de respect pour tous ceux qui nous protègent.

Quoi de plus abject que d’assassiner notre jeunesse ?
Quoi de plus lâche ?
Quoi de plus révoltant ?

À ces terroristes, à ces assassins sans foi ni loi, sans aucune foi, sans aucune loi, nous répondons : République !
Comme l’a dit notre Président,
La République est notre contrat de confiance.
Ce contrat qui nous unit et cette unité qui nous permet d’être plus forts.
Oui, la République ne sera pas détruite par les terroristes, c’est elle qui les détruira.
Notre démocratie a triomphé d’ennemis bien plus forts que ces lâches.

Alors oui, nous sommes en guerre, mais ce n’est pas une guerre de civilisation car ces assassins n’en représentent aucune.
Notre peur et notre colère sont légitimes mais elles ne doivent pas nous conduire à la haine, même si c’est difficile.
Montrons notre détermination pour dire, dans l’union, toute notre envie de vivre en République, en démocratie et en sécurité.
Faisons vivre notre devise : Liberté, Egalité, Fraternité.
Notre République et ses valeurs sont attaquées.
Notre devoir est de résister.
Résister, c’est agir avec sang-froid.
Résister, c’est ne pas craindre l’autre.
Résister, c’est exister.

« Le verbe résister se conjugue au présent » disait Lucie Aubrac.
Résister, c’est un travail de tous les jours afin que vivent nos valeurs et notre République.
Nous sommes ensemble pour dire que nous aimons la France et notre façon de vivre, que les terroristes haïssent tellement.
Une rue qui s’éveille le matin, une odeur de pain chaud, des terrasses multicolores, des amis, la fête, « boire, manger, sortir », « lire, apprendre, débattre », « râler, critiquer, manifester », « supporter, se moquer, jouer », « faire du sport, rire, chanter », VIVRE, c’est aussi ça la France.
Ce soir, nous disons ensemble que notre détermination est totale pour défendre notre République et la démocratie. C’est le message d’une République une et indivisible que nous portons collectivement et que nous continuerons de porter.
Avant de nous séparer, je voudrais que nous ayons un instant de recueillement pour toutes les victimes des attentats du vendredi 13 novembre 2015, en observant une minute de silence.
Vive la République et Vive la France !
Jean Christian REY
Maire de Bagnols-sur-Cèze
Président de l’Agglomération du Gard rhodanien