Maires en colère



Le 18 septembre, les maires du GARD ont manifesté leur mécontentement face aux baisses des dotations allouées par l'état aux collectivités et aux mairies devant la préfecture du GARD.

A cette occasion, le maire d'Aiguèze était parmi les quelques 200 maires élus et sympathisants qui représentaient les 353 communes gardoises.


Ces baisses significatives (30 %) grèvent lourdement le budget des collectivités et sont synonymes de réductions importantes des prestations offertes.

En parallèle, la loi Notre, votée le 7 août, annonce le début d'un "remembrement communal" avec pertes de compétences et regroupements au sein de communes nouvelles.

Des décisions qui peuvent passer inaperçues mais qui auront à court terme de lourdes conséquences pour les citoyens des zone rurales.